Naval

Pour l’industrie navale, la simulation numérique est devenue un complément indispensable aux essais sur modèles, allant parfois jusqu’à les remplacer sur certains projets. Les bénéfices en terme de réduction des délais d’étude, d’amélioration des performances et de réduction des risques de conception sont alors très importants.

Résistance
Calculs de résistance à l’avancement sans ou avec appendices, à l’échelle réelle ou au modèle.
Optimisation des performances hydrodynamiques de navires : minimisation de la résistance, de la puissance, du sillage, du champ de vagues …

Propulsion
Simulation d’autopropulsions permettant le calcul de la puissance propulsive, l’étude des interactions hélices / carène / appendices, le calcul du sillage, de la succion et du rendement de coque.

Résistance ajoutée et tenue à la mer
Calculs de résistance ajoutée et de mouvements sur houle régulière ou irrégulière, mono ou multidirectionnelle.
Simulation d’impacts de slamming, de green water permettant de déterminer les efforts hydrodynamiques, avec ou sans prise en compte du couplage fluide / structure.

Manoeuvrabilité
Calculs de coefficients de manœuvrabilité en dérive, giration ou dérive et girations combinées.
Simulation de mouvements forcés (PMM) et de manœuvres instationnaires (OMI).

 

 

Exemples de projets

 

Optimisation d'un bulbe de ferry. Etude d'une cinquantaine de formes


Impact de green water sur les superstructures d'un navire

Etude des performances d'un propulseur et de systèmes d'amélioration du rendement


Etude de l'autopropulsion d'un navire

 

Etude des performances en giration d'un ferry

 

Calculs de résistance ajoutée sur houle d'un navire